La méthodologie utilisée par le Global Laboratory Iniciative et qui sert à implanter des laboratoires diagnostiques dans les régions défavorisées es simple et flexible. L'objectif est de créer un modèle facilement imitable dans les différents zones du globe.


Le GLI se déroule en 5 phases:


Phase 1 : diagnostic de la situation (Needs assessment)

Lors de la première phase du projet, une analyse est faite sur le terrain. Elle consiste à visiter les services de santé où l'on souhaite agir. De plus, on identifie les besoins des services de laboratoire pour chaque niveau du système de santé, aussi bien en ce qui concerne les infrastructures que les équipements au niveau de la formation et de l'encadrement du personnel. 


Phase 2: Renfort des infrastructures et dotation d'équipements de laboratoire

La deuxième phase se base sur l'amélioration d'infrastructures minimums, comme les installations d'alimentation en eau, en électricité et l'assainissement pour pouvoir doter les laboratoires des équipements nécessaires pour le diagnostic de base des maladies prévalentes dans chaque zone. La participation de la part des experts de Grifols est essentielle dans ce processus.


Phase 3: Création de capacité locale

L'objectif de la troisième phase est la formation et l'encadrement du personnel du laboratoire aux techniques diagnostiques essentielles (hématologie, biochimie et microbiologie de base), à la manipulation et la conservation d'échantillons et à la manipulation et l'élimination de résidus. De même, une formation à la gestion du laboratoire est effectuée au moyen du traitement et de la validation de données analytiques grâce à l'implémentation d'un logiciel spécifique pour cette gestion.


Phase 4: Promotion d'autres programmes complets de santé

Le GLI, dans sa quatrième phase, tente de promouvoir les interventions transversales en termes de santé, avec d'autres membres, dans différents domaines comme la santé maternelle et infantile, la santé sexuelle et reproductive ; les informations sur la prévention et la sensibilisation aux maladies prévalentes ; l'assainissement et l'accès à l'eau potable, la gestion des résidus et la sécurité alimentaire, tout en bénéficiant du soutien de la communauté.


Phase 5: Mesure de l'efficacité, de l'efficience et de l'impact

Dans la dernière phase du projet, il est prévu d'établir une surveillance et une évaluation des résultats de chaque GLI, en évaluant l'efficacité et l'impact sur la population assistée et en faisant un suivi technique sur le terrain.