Agrégateur de contenus

Contribuer à la prévention des principales maladies associées au manque d'accès à l'eau et à l'assainissement dans deux écoles rurales de la commune de San José de Bocay, Nicaragua

San José de Bocay est la quatrième ville la plus pauvre du Nicaragua. Les mauvaises conditions des infrastructures de distribution d'eau et d'assainissement, ainsi que le manque d'informations et de développement d'habitudes d'hygiène contribuent à une prévalence élevée de maladies évitables. Le projet cherche à améliorer les conditions sanitaires de deux écoles et à contribuer de cette manière à une amélioration de la santé, de l'éducation et du développement de la population scolaire.


CONTEXTE
Les niveaux d'accès à l'eau et aux services d'assainissement du Nicaragua se trouvent parmi les plus bas d'Amérique centrale. La ville de San José de Bocay, en particulier, fait état d'une population dont 75 % des habitants vivent dans des conditions de pauvreté extrême et où les chiffres d'accès à l'eau et aux services d'assainissement sont au-dessous de la moyenne du pays.

La situation des écoles rurales est relativement préoccupante, puisque 20% des établissements n'ont accès qu'à de l'eau non potable, que 64% d'entre eux ne possèdent pas de lavabos et que plus de 20% des écoles ne disposent pas d'installations sanitaires améliorées.P

ROJET
Le projet a pour objectif de contribuer à la prévention des principales maladies liées au manque d'accès à l'eau et aux services d'assainissement dans deux écoles rurales de la communauté d'Ayapal de la ville de San José de Bocay à travers la mise en œuvre de solutions innovantes sur le plan technologique et la formation des élèves aux pratiques d'hygiène.L

es principales activités du projet passent par la réalisation de formations sur les pratiques d'hygiène (lavabos et toilette personnelle, gestion des déchets solides et élimination des excréments, traitement adapté et utilisation de l'eau pour sa consommation et son utilisation pour cuisiner, etc.).

Un autre point qui sera développé réside dans la construction d'infrastructures de distribution et d'assainissement améliorées (11 toilettes et 8 urinoirs séparés pour garçons et filles).

Pour finir, le projet permettra de coordonner et de renforcer les institutions publiques en impliquant le corps enseignant auprès des autorités présentant des compétences en matière d'éducation et de santé dans l'objectif d'encourager les pratiques de changement des habitudes d'hygiène ainsi que la conservation et l'entretien des infrastructures construites dans le cadre du projet.

La mise en œuvre des différentes actions du projet cherche à contribuer au plein exercice des droits de l'homme reconnaissant l'accès à l'eau et aux services d'assainissement dans les zones rurales du Nicaragua.

BÉNÉFICIAIRES
La population bénéficiaire directe est constituée de 873 élèves et 26 enseignants de deux écoles publiques de la communauté d'Ayapal (17 femmes, 406 filles de moins de 15 ans et 467 garçons de moins de 15 ans).
Le nombre de bénéficiaires indirects s'élève quant à lui à 5 000 habitants issus de la communauté d'Ayapal, dont 2 550 filles et femmes.