Renforcement du système de santé communautaire au Kasaï, République démocratique du Congo

Dans quatre villages de la province du Kasaï, à savoir Bangombe, Bulape, Kanyinganyinga et Luebo-Mishnyi, un système de santé sera mis en place afin de renforcer le système de santé local, gérer de manière efficace les cas d'anomalies du tube neural, y compris la lèpre, pour ainsi améliorer l'état de santé des femmes, des hommes et des enfants touchés.


CONTEXTE
La province du Kasaï compte environ 3,2 millions d'habitants, dont un grand nombre vit dans des communautés difficiles d'accès, et où l'extrême pauvreté est fréquente. Depuis l'indépendance du pays en 1960, la République démocratique du Congo (RDC) a connu une situation politique caractérisée par une grande instabilité. La Politique nationale de santé a été approuvée en 2000 et est orientée vers les soins de santé primaires. Au vu de la structure de l'aide internationale, la plus grande partie de celle-ci est consacrée au contrôle sélectif de la maladie, laissant de côté les districts de santé disposant de faibles ressources.

PROJET
Afin d'atteindre les objectifs fixés, plusieurs activités seront mises en place, parmi lesquelles figurent :
  • Permettre la formation de 24 infirmières des centres de santé et de l'équipe de gestion au diagnostic, au traitement et à la collecte de données de qualité.
  • Soutenir le suivi et la surveillance de la maladie, ainsi que la gestion de l'incapacité.
  • Organiser des réunions mensuelles de monitoring dans le bureau central de santé.
  • Développer, générer et diffuser des outils de sensibilisation sur la lèpre et sur les maladies tropicales négligées (NTD) en collaboration avec les membres du comité.
  • Fournir une formation aux 20 comités de santé, aux 20 leaders des communautés et aux 40 agents sanitaires, pour identifier et signaler les cas de lèpre et de Maladies Tropicales Négligées (NTD) aux centres de santé.
  • Mettre en place 12 campagnes de sensibilisation sur la lèpre et la filariose lymphatique.
  • Mettre en place quatre campagnes de dépistage actif (effectuer une recherche active de cas).
  • Les résultats escomptés du projet sont, entre autres :
  • Habiliter 28 professionnels de la santé des communes sélectionnées à diagnostiquer et à gérer les cas de lèpre et de filariose lymphatique de manière efficace, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.
  • Rénover quatre centres de santé en matière d'accès au diagnostic et aux médicaments antihelminthiques dans ces quatre zones du Kasaï.
  • Faire en sorte que 80 communautés locales améliorent leurs connaissances et leurs compétences pour détecter et signaler les cas de lèpre et de filariose lymphatique.

BÉNÉFICIAIRES
Le nombre de bénéficiaires directs du projet s'élève à 1 038 personnes, parmi lesquelles 359 sont des femmes et 335 sont des mineurs de moins de 15 ans.

En outre, le nombre de bénéficiaires indirects s'élève à 38 875 habitants, qui constituent la population des différentes zones où le projet sera mis en œuvre.