Agrégateur de contenus

Renforcement du laboratoire de production de médicaments Moh Embarek Fakal.la. Medicus Mundi. Camps sahraouis, Algérie

Medicusmundi Catalunya a commencé à travailler dans les camps sahraouis à travers la mise en place d'un projet d'assistance pharmaceutique en 1992 qui incluait la construction d'un laboratoire de production de médicaments essentiels, une nécessité selon le ministère de Santé Publique Sahraoui (restant une priorité actuelle au sein du Plan Stratégique du Secteur Santé pour la période 2011-2015).
Ce laboratoire a pour objectif de former du personnel à l'échelle locale et de produire des médicaments visant à répondre aux besoins de la population et à réduire la dépendance externe. Inauguré en 1996, il fait partie du circuit du médicament établi dans les camps.


RÉSUMÉ NARRATIF

Il est important de souligner que le budget alloué au secteur santé (tout comme d'autres secteurs) dépend entièrement des ressources externes. Le soutien des donateurs, irrégulier, affecte l'importation de médicaments, une source permanente d'incertitude et de rupture de stocks qui limitent la prestation de services, et en définitive, la qualité de vie de la population. Dans ce contexte, le travail du laboratoire de médicaments essentiels est considéré comme vital pour assurer une bonne assistance sanitaire aux personnes.

Depuis 1997, on a pu compter sur un personnel local spécialisé, des diplômés en sciences de la santé et des chimistes. Les efforts ont porté sur la formation des ressources humaines liées à des aspects techniques du laboratoire, des tâches de gestion et l'amélioration des infrastructures de manière à les adapter aux réglementations existantes en matière de préparations magistrales. L'absence de personnel local technique de maintenance et la difficulté liée à l'expédition de matériel font partie des défis relevant du travail général au sein des camps.

Dans la phase actuelle, l'objectif consiste à obtenir l'homologation du laboratoire, ce qui constituerait la reconnaissance de son travail et un grand pas en avant en vue d'accéder à d'autres sources de financement international.

Dans ce contexte, il convient de souligner que le laboratoire est régi par des procédures opérationnelles normalisées (PON), un instrument durable et continuellement adapté. Près de 60 préparations aux principes actifs différents (antibiotiques, analgésiques, antiseptiques) et présentations (gélules, sirops, solutions antiseptiques, crèmes, sérums physiologiques, gouttes, etc.) étoffent le guide des médicaments. Dans les camps, on dispose d'une liste nationale des médicaments essentiels qui se base sur la liste de l'OMS.
La pharmacie centrale reçoit et distribue les médicaments auprès des centres sanitaires tels que les dispensaires, les hôpitaux de wilayas, et l'hôpital national à Rabuni, le centre administratif des camps et lieu où se situe le laboratoire. Le laboratoire dépend de la Direction de la Pharmacie.

Le projet comprend l'installation de salles blanches et leur mise en marche pour la production de médicaments suivant de bonnes pratiques de fabrication (BPF).