Agrégateur de contenus

Installation d'un système photovoltaïque hybride pour l'amélioration du service médical dans le centre de soins de santé primaires de Gonfreville (Bouaké-Côte d'Ivoire)

En octobre 2013, la Fondation Probitas a décidé de collaborer à un projet encouragé par la coopérative à but non lucratif Azimut 360 et la Délégation de la Fondation Akwaba (DFA). L'objectif consistait à installer un système solaire photovoltaïque autonome pour couvrir les besoins en énergie du centre de santé de Gonfreville, une zone périphérique située dans la localité de Bouaké (deuxième capitale de la Côte d'Ivoire). Conclu en octobre 2014, l'exécution du projet s'est déroulée sur une année entière.


Contexte

Le déficit d'électrification historique en Côte d'Ivoire a augmenté au cours des dernières années à cause des crises sociopolitiques du pays, des coupures constantes du service électrique, des vols de câbles électriques et du mauvais état de conservation des lignes à la charge de la compagnie de distribution et de commercialisation d'électricité, qui en possède le monopole.

Ces facteurs sont tels qu'il est impossible de fournir des services sociaux et médicaux de qualité, et limitent l'exploitation des chances de développement du pays. À tout ceci vient s'ajouter le prix exorbitant de l'électricité qui, pour certains de ces centres, peut parfois rendre la fourniture totale du service électrique impossible sur le plan économique.

Actuellement, le taux de pénétration d'électricité dans le pays est de 31 %, mais la proportion des foyers qui utilisent de l'énergie électrique en tant que principale source d'éclairage est de 14 % dans les zones rurales et de 77 % dans les milieux urbains.

Le projet

Le centre de santé de Gonfreville est un centre social non gouvernemental qui propose un service de santé de base à la population la plus défavorisée, composée principalement des femmes et des enfants qui vivent dans cette zone de la périphérie de la ville de Bouaké.

Le centre reçoit 4 150 consultations par an, ce chiffre comprenant les services de médecine générale, les services d'obstétrique, la gynécologie et l'infirmerie. 5,9 % de ces consultations sont donnés à des enfants âgés entre 0 et 11 ans, les pathologies les plus fréquentes étant le paludisme, la fièvre typhoïde et les maladies respiratoires. Sur le nombre total de consultations, il importe d'ajouter les quelque 2 400 activités de laboratoire pour la réalisation d'analyses et de toute sorte d'examens.

Le centre de santé de Gonfreville n'était pas en mesure de garantir une qualité optimale de son service car il ne disposait pas d'une alimentation électrique permanente et fiable, ce qui se répercutait constamment sur la conservation des vaccins et médicaments. Cette population avait besoin de soins de santé de qualité à un coût très faible.

Le projet de collaboration de Probitas a mis en place un système d'électrification au centre de santé de Gonfreville à partir d'une installation solaire photovoltaïque autonome, aménagée pour couvrir les besoins en énergie, avec le soutien auxiliaire du réseau électrique conventionnel. Ce système a contribué à l'amélioration des services médicaux qui sont la clé pour atténuer le niveau de pauvreté de cette population.

Le projet comprenait également la dispense d'ateliers sur l'efficacité énergétique au personnel du centre afin que les acquis soient appliqués aux installations du centre.

Des séances de formation de niveau avancé et de niveau élémentaire ont également été organisées pour les techniciens de maintenance de la Délégation de la Fondation Akwaba dans l'objectif de garantir le développement durable de l'installation photovoltaïque sur le long terme. Pour finir, le programme envisageait la conception d'un modèle d'électrification de centres de santé transposable à d'autres zones rurales et périurbaines de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique de l'Ouest.

Résultats escomptés

  • Augmentation de 40 % du nombre de visites dans le centre (5 800 visites par an)
  • 24 heures de couverture électrique, 365 jours par an
  • Formation de 2 techniciens de la DFA pour la maintenance périodique de l'installation
  • Économie d'énergie de 750 euros par an
  • Formation de 75 % des employés du centre à l'efficacité énergétique et à l'utilisation rationnelle de l'énergie
  • Mise en œuvre d'un modèle d'électrification par énergie solaire transposable à d'autres régions de la Côte d'Ivoire

*Données en attente de mise à jour selon le rapport final