Agrégateur de contenus

Amélioration des soins médicaux dispensés aux mères et aux enfants, Mali

La mise en œuvre du projet a pour but d'améliorer la santé maternelle et infantile au Mali à travers l'informatisation des centres de santé dans les régions de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso, de Ségou et de Mopti. L'objectif est de permettre l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) afin d'organiser, de garantir et de construire le système d'information de santé des Centres de santé communautaires (CSC), mais aussi de soutenir la formation continue des équipes de soins de santé dans 13 CSC.


CONTEXTE
Au Mali, plus de 1 000 Centres de santé communautaires constituent le premier échelon du système de soins du pays. Dans un rayon de 15 kilomètres, ces centres offrent des prestations de soins de santé individuels et collectifs aux 10 000-15 000 personnes des différents villages constituant leur zone d'intervention.

L'absence de fiche patient individuelle rend impossible un suivi médical global et coordonné, et nuit donc à la qualité des soins dispensés aux personnes.

PROJET
L'initiative DATA SANTÉ MALI cherche à établir un dossier médical individuel pour chaque patient à travers les TIC dans 13 CSC des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti pour permettre un suivi personnalisé de chaque patient (diagnostics réalisés, traitements prescrits, etc.) à partir de données quantitatives et d'informations individuelles.

Ce système permet la gestion globale des maladies aiguës et conduit à un gain de temps pour les professionnels à l'heure de traiter les informations et de soigner le patient. Ceci leur permettra, entre autres, de réduire la mortalité maternelle et infantile par l'amélioration de la surveillance du calendrier de consultations périnatales, par le suivi des vaccins programmés et par l'analyse de la croissance des enfants âgés entre 0 et 5 ans.

Le système permet aux professionnels de la santé d'accéder à une formation continue et de communiquer avec la communauté médicale pour améliorer la qualité des soins. À travers la prise de conscience et la sensibilisation, ce projet favorise également l'information et la communication exigées pour le changement de comportement en termes de nutrition et de santé reproductive, et contribue aux recours précoce aux services de santé.

BÉNÉFICIAIRES
Les groupes bénéficiaires de l'action sont les 13 Centres de santé communautaires et leurs équipes médicales (médecins, sages-femmes, infirmières et personnel paramédical), dirigés par une communauté médicale générale composée d'environ 90 professionnels de la santé.

Les bénéficiaires finaux sont les populations rurales rattachées aux 13 CSC (entre 10 000 et 15000 habitants par CSC). Près de 162.500 personnes bénéficieront également de ce système puisque ces dernières pourront se rendre dans les CSC. Ces bénéficiaires indirects comprennent des femmes en âge de procréer (56% de la population rurale en question), des femmes enceintes (4% de la population) et des enfants de moins de 5 ans (6% de la population rurale).