Soins spécialisés pour les femmes ayant des problèmes gynécologiques et obstétriques dans les collectivités rurales Ngandanjika territoire. R. D. congo

28.288 femmes du secteur de Ciyamba dans la municipalité de Ngandanjika (R.D. Congo) bénéficieront de la collaboration entre la Fondation Probitas et la Fondation Cauce contribuant à l'amélioration des conduites préventives et à la qualité des soins médicaux des femmes qui souffrent de problèmes gynécologiques et obstétriques, améliorant leur confiance en soi et leur image dans leurs communautés et réduisant les situations d'exclusion sociale.


CONTEXTE

À Ngandanjika, le taux de mortalité maternelle est de 1 289 décès pour 100 000 naissances en vie chez les parturientes, ce qui augmente énormément le nombre d'orphelins sur le territoire. Étant donné les déficiences des soins pendant l'accouchement, de nombreuses femmes souffrent de graves séquelles telles que : fistules vésico-utérines, prolapsus génitaux, cistocèle, rectocèle et prolapsus utérins complets, ainsi qu'incontinences d'effort. Sur ces femmes qui accouchent, 1 à 3% (entre 283 et 850 femmes) sont infectées et transmettront le virus à leurs enfants.

PROJET

Le projet a pour objectif de contribuer à l'amélioration des soins de santé d'environ 30 000 femmes du Secteur de Ciyamba, grâce à la formation de 22 membres d'ACFIF en gynécologie et obstétrique qui formeront, à leur tour, le personnel sanitaire local. De même, plusieurs campagnes populaires de sensibilisation ainsi que la formation de 6 645 élèves de 11 foyers sociaux auront lieu. La principale activité développée sera la construction et l'aménagement d'une unité spécialisée en gynécologie, obstétrique et pédiatrie. De plus, pour pouvoir s'occuper des cas qui ne peuvent pas se rendre au centre, une unité mobile sera acquise, dotée de mobilier, médicaments, matériel de diagnostic et instruments médicaux. 45 sages-femmes seront formées pour pouvoir pratiquer les accouchements des femmes de Ciyama et elles rendront visite aux communautés rurales avec cette unité mobile.
Pour que le projet soit couronné de succès, Prodi et ACFIF développeront une campagne publicitaire de sensibilisation et de formation au travers de Radio Ditunga.
À la fin du projet, au moins 50% des femmes de la communauté rurale de Ciyamba auront reçu une formation sur des problèmes obstétriques et gynécologiques et sur la prévention sanitaire grâce aux connaissances des normes de base en santé, nutrition, hygiène, sexualité et maternité.