Les soins de santé aux patients sans ressources dans le secteur autonome de Bissau

AIDA est une organisation non gouvernementale pour le développement qui travaille dans le secteur de la coopération internationale depuis 1999. Depuis sa constitution, il a mené à bien plus de 140 projets de coopération dans 15 pays en voie de développement. En Guinée Bissau, pays où est développé ce projet, AIDA est spécialisée dans des projets socio-sanitaires destinés aux soins de la population la plus vulnérable et à l'amélioration de l'accès à la santé de la citoyenneté, bien qu'elle ait également construit des écoles communautaires, des potagers gérés par des femmes, et qu'elle ait travaillé à la défense des droits de l'homme et réalisé plusieurs projets de lutte contre le SIDA.


2. CONTEXTE
Ce projet est la continuation du travail commencé par AIDA en 2008 à l'Hôpital national Simao Mendes de Bissau, de loin le plus grand hôpital du pays et le seul qui bénéficie de spécialités (chirurgie, pédiatrie, gynécologie-obstétrique, médecine interne, unités grands brûlés, ophtalmologie, traumatologie et soins intensifs), centrant son intervention sur les soins aux patients sans ressources économiques et sur la santé maternelle et infantile.
 
La Guinée Bissau se trouve à la 176ème place sur 187 selon son IDH (PNUD), l'indice de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté (moins de 2 dollars/jour) étant de 69%, et 33% vivent dans la pauvreté extrême (moins de 1 dollar/jour). Les administrations publiques sont, dans la pratique, inopérantes et la population manque des moyens les plus basiques (lumière, eau, assainissement…). Cette situation donne lieu à des indicateurs de santé parmi les pires d'Afrique subsaharienne, en particulier en ce qui concerne la morbidité et la mortalité maternelle et infantile.
 
3. EXPLICATION DU PROJET
Ces 8 dernières années, AIDA a réalisé des interventions pour travailler sur les problèmes de manque de droit à la santé en Guinée Bissau, toujours en collaboration avec la Direction régionale de santé. De même, la présence continue d'AIDA à l'Hôpital national, où elle a son siège, le travail d'une équipe locale bien consolidée et la connaissance de l'environnement où ont lieu les projets, a permis l'appropriation des initiatives de la part des entités publiques et bien sûr, des titulaires de droits.
 
Les principales activités qui seront développées tout au long de l'intervention sont les suivantes :
 
- Fournir des médicaments et du matériel médico-chirurgical aux personnes sans ressources économiques ou dans un état grave traitées aussi bien dans les Centres de santé qu'à l'hôpital national de Bissau, avec une attention particulière pour les femmes enceintes et les enfants âgés de moins de 5 ans.
- Informations individualisées pour les patients du service de maternité et les mères des patients du service de pédiatrie de l'hôpital national en matière de prévention et de promotion de la santé infantile : soins néonataux, nutrition, allaitement maternel, habitudes d'hygiène et de santé, prévention des accidents domestiques, prévention du paludisme, etc.
 
4. BÉNÉFICIAIRES
Les bénéficiaires directs du projet sont les malades arrivant aux urgences de l'Hôpital national (au moins 6 000) ou aux centres de santé (au moins 4 000), les malades graves hospitalisés à l'Hôpital national qui ne disposent pas de ressources économiques pour acheter les médicaments dont ils ont besoin (au moins 5 000), les femmes qui accouchent au service de maternité de l'Hôpital national (au moins 4 500) et les mères des enfants hospitalisés dans le service de pédiatrie (au moins 3 500).