GLI-Lunsar (Sierra Leone)

Le projet GLI-Lunsar a été lancé en 2011 en Sierra Léone. La fondation a commencé à collaborer avec l'hôpital Saint John of God, situé dans le quartier de Mabesseneh à Lunsar, l'une des principales villes du pays, qui développe depuis 2005 un programme de jumelage avec l'hôpital Sant Joan de Déu de Barcelone. Après 15 ans de guerre civile, la Sierra Léone présente l'un des indicateurs de santé les plus bas du monde, et l'épidémie d'Ébola qui a débuté en 2014, sévit toujours sur une population de plus en plus pauvre et stigmatisée. L'objectif de Probitas est d'aider à l'aménagement de l'hôpital et du laboratoire en améliorant l'accès à l'assistance sanitaire des communautés de la zone.


La Sierra Léone compte plus de 6 319 000 habitants et l'espérance de vie est de 50 ans. Le taux de mortalité maternelle et infantile est l'un des plus hauts du monde. Au moins 73 bébés meurent toutes les 10 000 naissances et, 1 360 mères sur 100 000 meurent pendant l'accouchement. De plus, presque 70% de la population vit sous le seuil de la pauvreté extrême.

La guerre civile, qui a duré 15 ans, a entraîné une grande perte de capacité et de ressources humaines, en plus de la destruction des routes et autres infrastructures de base, ce qui a laissé le pays dans une situation très précaire. En 2014, l'épidémie d'Ébola s'est propagée dans tout le pays. L'effondrement du système de santé et un très mauvais système d'organisation ont été fatals à plus de 11 300 personnes.

Le Global Laboratory Initiative centre son activité au Saint John of God Hospital (SJGCH), situé à Mabesseneh. C'est un centre missionnaire dont la gestion est avérée qui fonctionne actuellement comme un hôpital de référence dans le pays. Bien que la guerre ait fortement touché cette zone, l'activité a repris en 2002, et depuis 2005 ce centre fait partie du programme de jumelage de l'hôpital Sant Joan de Déu à Barcelone. Pendant l'épidémie d'Ébola en 2014 l'hôpital a fermé ses portes, mais quelques mois plus tard, il a repris ses activités.

La fondation Probitas avait pour objectif d'améliorer la structure et les installations de l'hôpital et d'en faire un hôpital avec un modèle d'énergie écologique, l'approvisionnant en électricité, eau, canalisation de résidus et améliorant toute la zone du laboratoire. 

Phases du Projet

Pendant la première phase, un diagnostic de la situation a été élaboré, établissant comme objectifs principaux, le renforcement des infrastructures actuelles du laboratoire au travers des énergies renouvelables et des systèmes écologiques pour un laboratoire « vert » et autosuffisant (ECO-GLI), et la création de capacité locale, comprenant des équipements de laboratoire et la formation du personnel local pour une assistance de qualité et une bonne gestion des laboratoires et des services relatifs.

Dans la deuxième phase du projet, les infrastructures et les installations ont été améliorées et le Saint John of God Hospital a été doté d'équipements de laboratoire.

  • L'espace du laboratoire existant a été agrandi et optimisé, avec une zone spécifique de prélèvement et un espace destiné aux transfusions.
  • Un nouveau réservoir a été aménagé, pompé au moyen d'une plaque solaire.
  • Le système photovoltaïque existant a été renforcé et l'hôpital a été connecté au réseau public national pour améliorer l'approvisionnement en énergie de façon soutenue. 
  • Le laboratoire a été doté de plusieurs équipements.

En ce qui concerne la troisième phase, dans laquelle nous nous trouvons actuellement, des actions seront bientôt mises en œuvre pour la formation et l'encadrement du personnel local aux techniques diagnostiques, et une formation au traitement des pathologies infectieuses et des maladies chroniques sera mise en place.