Agrégateur de contenus

Prévenir le paludisme dans les communautés rurales du district de Meluco, Mozambique

Fontilles, l'organisation à but non lucratif, en collaboration avec l'Asociación Kulima, mettent en place un projet de prévention du paludisme chez les femmes enceintes et chez les enfants de moins de cinq ans dans les villages d'Incoripo, de Mingonha, de Pitolha et de Namagico, dans les quartiers marginaux de Kuero et Incucutuco, dans la ville de Pemba, dans le district de Meluco, et dans la province de Cabo Delgado, Mozambique.


CONTEXTE
Le Mozambique est l'un des pays africains le plus touché par le paludisme, maladie endémique dans tout le pays, principalement dans les zones rurales, où elle est la cause de 42 % des décès chez les enfants de moins de 5 ans. Cabo Delgado présente les casuistiques les plus considérables. Chaque année, 200 000 décès néonataux surviennent, dû au fait que les femmes contractent le paludisme lors de leur grossesse. Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables au paludisme. Cette maladie porte également atteinte à la productivité dans toutes les zones d'activités socioéconomiques et contribue à la pauvreté des parents.

PROJET
Le projet fait partie de la seconde phase de l'initiative de lutte contre le paludisme qui a débuté en 2016 avec la collaboration de la Fundación Probitas. Cette seconde phase comprend deux objectifs précis : d'un côté, consolider et renforcer le réseau de promoteurs de santé et de sages-femmes, élargissant la zone géographique d'intervention à deux villages supplémentaires (Pitolha et Namagico) qui ont des besoins similaires en termes de lutte contre le paludisme.

Au sein de ce processus de responsabilisation de la communauté pour lutter contre le paludisme, différentes activités de sensibilisation et de prévention sont prévues (dans certains cas, il s'agit de recyclage ou d'actualisation de contenus), cherchant avant tout à impliquer les bénéficiaires, à parvenir à une cohésion au cœur de la communauté et enfin à ce que celle-ci s'approprie le projet et se sente impliquée.

D'autre part, il est envisagé de mettre en place une recherche sur le terrain, permettant d'établir une cartographie du paludisme et des maladies tropicales négligées (MTN, ou NTD en anglais) dans la zone d'intervention ; d'établir une liste de priorités des bénéficiaires à partir d'un diagnostic de participation clair et d'élaborer un décalogue de bonnes pratiques dans la lutte contre le paludisme et les NTD, ce qui permettrait de donner les résultats aux bénéficiaires et aux autorités sanitaires et, à partir de ceux-ci, être plus efficaces dans la lutte contre le paludisme et les NTD en général.

Enfin, le projet a l'intention de créer deux nouveaux centres de santé dans les villages de Pitolha et Namasico, mais aussi dans le district de Meluco et dans les districts voisins aux autres villages ou quartiers concernés lors de la première phase. L'objectif est de fournir et d'équiper les centres de santé tout en formalisant le processus de délivrance et d'appropriation du reste des centres de santé créés au cours de la première phase du projet.

Le projet se termine par la création d'un comité de santé au niveau du district, avec la participation de la population bénéficiaire et des autorités sanitaires du district pour la distribution gratuite de médicaments dans les centres de santé impliqués dans le projet et pour l'administration conjointe de ces derniers.

BÉNÉFICIAIRES
Le nombre de bénéficiaires directs est de 8 550 personnes, parmi lesquelles 4 783 sont des femmes et 3 767 sont des mineurs de moins de 15 ans.

Le nombre de bénéficiaires indirects s'élève à 14 200 personnes.

Le profil des bénéficiaires sont des femmes en âge de procréer, des enfants de moins de cinq ans et la population rurale qui se consacre à l'agriculture et disposant de très peu de ressources financières.