Réduire l'incidence du paludisme au Nicaragua

Farmamundi est une organisation à but non lucratif dont la mission est de fournir un soutien et d'approvisionner les organisations humanitaires et les pays en développement en médicaments. Elle réalise actuellement un projet dans la municipalité de Rosita, au Nicaragua, avec pour objectif de réduire la morbi-mortalité due au paludisme dans les communautés vulnérables de la zone.


CONTEXTE
La municipalité de Rosita se situe dans le centre de la Région autonome de la Côte caraïbe nord (RACCN), au Nicaragua, à 392 km au nord-ouest de la capitale. La région est constituée de 112 communautés et de 13 quartiers. La municipalité est multiethnique, les principales communautés ethniques y résidant étant les Sumu-Mayangnas, les Miskitos et les Mestizos. Leurs principales activités de survie sont l'agriculture, l'élevage et ce qu'il reste des activités minières artisanales. La commune de Rosita occupe la sixième place (sur 153) parmi les villages les plus pauvres du Nicaragua.

PROJET
Le projet vise à renforcer les capacités institutionnelles et communautaires, qui permettent d'exécuter un plan de prévention et de contrôle du paludisme, celui-ci ayant un caractère multisectoriel afin d'optimiser les ressources et d'accroître l'efficacité du plan, notamment à travers des actions complémentaires entre le réseau institutionnel et le réseau communautaire.

La zone d'intervention du projet couvre 24 communautés de 2 territoires, dont le secteur de la santé est administré par la municipalité de Rosita, et qui sont caractérisées par des niveaux de pauvreté élevés, et des indicateurs de développement situés en dessous de la moyenne nationale. Les activités qui seront menées au cours des 18 mois du projet sont les suivantes :
 
  • Élaboration de données épidémiologiques de base dans la commune de Rosita
  • Approvisionnement basique de l'unité de santé municipale en moyens humains et matériels pour l'épidémiologie 
  • Formation de personnel institutionnel au traitement épidémiologique et clinique du paludisme. 
  • Suivi institutionnel du travail de détection, de référence, de soins et de suivi des cas du paludisme.
  • Formation de Collaborateurs Volontaires (Col-Vol) du réseau communautaire
  • Journées d'assainissement environnemental et éradication des réservoirs de moustiques.
  • Approvisionnement des Col-Vol en équipements de santé pour lutter contre le paludisme. 
  • Rencontres de coordination et analyses de résultats du SISCO (Sistemas de Información Comunal, Systèmes d'Informations Communautaires en français) entre les autorités sanitaires et le réseau communautaire
  • Élaboration et mise à niveau de supports éducatifs et promotionnels
  • Création et développement d'une campagne de prévention et d'éducation sur le paludisme et sur l'eau salubre destinée à la population
  • Éducation et promotion de la santé et prévention de la malaria dans les écoles
 
BÉNÉFICIAIRES
Le nombre de bénéficiaires directs s'élève à 9 872 personnes, parmi lesquelles 6 304 sont des femmes et 2 154 sont des mineurs de moins de 15 ans.