Agrégateur de contenus

Construction et mise en service d'une centrale de production de gaz et d'un circuit d'oxygène, d'air médical et de vide dans l'hôpital de Saint-Jean-de-Dieu » de Thiès (Sénégal)

Fin 2013, la Fondation Althaia a lancé un projet de coopération avec l'hôpital Saint Jean de Dieu de Thiès (Sénégal). Dans ce nouveau projet, la Fondation s'engageait à destiner des ressources humaines et matérielles pour améliorer la qualité d'assistance de l'hôpital. Dans le cadre de l'accord de jumelage formalisé début 2015 les deux entités ont conclu que la priorité initiale est de bénéficier d'un bloc chirurgical plus sûr et efficace. Pour cela, un programme est mis en marche et, entre autres projets, il envisage de créer et d'aménager une centrale de gaz (oxygène, air médical et vide d'air) pour le bloc chirurgical, l'unité de soins intensifs et la salle d'accouchement


CONTEXTE

Étant donné les carences structurelles et l'absence de compresseur, l'hôpital ne dispose pas de centrale de gaz ni de circuit pour faire parvenir l'oxygène (O2), l'air médical (comprimé) et/ou le vide d'air dans le bloc chirurgical, la salle d'accouchements ou l'unité de soins intensifs (USI).

L'oxygène est utilisé, en particulier, au travers des respirateurs du bloc chirurgical pour réaliser les anesthésies générales ou pour apporter une assistance respiratoire aux patients opérés. Il est aussi utilisé dans l'USI pour les patients sous sédatifs ou qui ont besoin d'un respirateur, ainsi que dans la salle d'accouchements pour réanimer les nouveau-nés.

 

EXPLICATION DU PROJET

Le premier projet lancé en 2015 comprenait la création de plusieurs circuits de matériel, personnel et patients dans la zone chirurgicale, aspects d'une importance vitale du point de vue de la sécurité et de l'hygiène. La réforme structurelle envisagée avait pour objectif d'augmenter la qualité de l'assistance et d'améliorer la sécurité des processus, puisque la modification proposée permettrait d'assouplir les processus chirurgicaux et de réduire le temps de préparation du matériel, de diminuer les complications chirurgicales et les infections. En définitive, les risques pour les patients ainsi que la durée et les coûts d'hospitalisation diminueraient.

La direction de l'Hôpital a reçu, début 2015, une subvention du Ministère de la santé du Sénégal qui lui a permis de commencer les travaux de réaménagement et d'amélioration du bloc chirurgical. Les travaux sont déjà terminés.

Le bloc chirurgical est réaménagé et c'est aujourd'hui au tour de la centrale de gaz et des circuits pertinents d'être construits. C'est l'objectif de ce projet, de même que la formation du personnel d'assistance et de maintenance pour que la centrale soit opérationnelle.

Une fois le projet terminé, on pourra réaliser de nouvelles techniques chirurgicales moins invasives et qui minimisent le risque d'infections. Tout cela suppose une amélioration de la formation et un encouragement pour les professionnels de l'Hôpital.

 

BÉNÉFICIAIRES

 Les patients ayant subi une intervention chirurgicale : 1 102 ; les patients ayant eu une anesthésie générale : 738 ; les patients hospitalisés dans l'USI : 231 ; accouchements : 933. Professionnels du bloc chirurgical, de la salle d'accouchement et de l'USI : 50 personnes.