Construction d'un centre de santé dans la ville d'Amrahia, Ghana

Bien que le Ghana ait fourni des efforts significatifs dans la poursuite des Objectifs du millénaire pour le développement au cours de ces dernières années, une fracture continue de subsister entre la capitale et les villes voisines, comme celle d'Amrahia (district de Tema), qui enregistrent des indices de pauvreté élevés. La précarité des systèmes d'approvisionnement en eau, des infrastructures sanitaires et du réseau de transport est telle que des maladies curables comme la malaria, la diarrhée et les infections respiratoires ont des conséquences tragiques sur la population qui est actuellement amenée à se déplacer dans des zones très éloignées pour recevoir des soins de santé.


À l'issue des enquêtes menées auprès de 665 chefs de famille de la zone, qui ont permis de mettre en avant l'inquiétude de la population vis-à-vis de la mise à disposition de services de santé accessibles et efficaces, l'ordre hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu, présent dans le district de Tema depuis les années 1990, a décidé d'entreprendre un projet de construction d'un centre de santé qui sera intégré au service de santé publique du pays et qui, en outre, jouera le rôle de centre mère pour fournir des services d'éducation sanitaire et de médecine préventive.

La Fondation Probitas participe financièrement à la construction de ce centre de santé, la durabilité de ce dernier étant garantie grâce aux ressources locales et au soutien de l'ordre hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu, dont l'objectif repose sur l'autosuffisance de tous ses centres.