Agrégateur de contenus

NON à l'anémie, Pérou

Le projet de l'organisation Action contre la faim cherche à contribuer à la prévention et à la diminution durable de la malnutrition infantile dans le district d'Ajoyani, province de Carabaya, région de l'Altiplano de Puno, Pérou.


CONTEXTE
Le district rural d'Ajoyani abrite une population de 1 938 habitants (recensement 2007). En 2015, il est estimé que 43,5 % des garçons et des filles du Pérou âgés entre 6 et 35 mois souffrent d'anémie. Dans les zones rurales, ce chiffre s'élève à 52,3 %, avec un pourcentage record dans les zones montagneuses rurales atteignant 54,6 %. La région de Puno (champ d'application du projet) et le district d'Ajoyani affichent quant à eux des taux alarmants puisque ces derniers s'élèvent respectivement à 80 et 66 % selon les rapports de l'Institut national de la santé. Voir la vidéo. 

PROJET
Le projet a pour objectif de réduire l'anémie par carence en fer (anémie ferriprive) chez les enfants de moins de 3 ans moyennant l'amélioration des pratiques familiales de prévention et de contrôle jugées pertinentes sur le plan culturel, le renforcement des capacités du secteur de la santé, du gouvernement local, des programmes sociaux et des organisations communautaires, et la consolidation du travail mené dans le district rural d'Ajoyani. Ces points se concrétisent par la mise en œuvre des actions suivantes: 
  • Pratiques familiales pour la prévention et le contrôle de l'anémie: i) Tenue de séances de démonstration d'alimentation riche en fer pour les garçons, les filles et les femmes enceintes; ii) Organisation de salons de prévention de l'anémie ; et iii) Réalisation de concours communautaires sur l'alimentation riche en fer.
  • Surveillance communautaire de la santé et de la nutrition infantile pour la prise de décisions: i) Installation de centres communautaires de surveillance de l'anémie et supplémentation alimentaire en micronutriments multiples ; ii) Système actif de surveillance et d'évaluation de l'anémie et supplémentation en micronutriments ; et iii) Stratégie de suivi des pratiques préventives d'anémie à l'échelle familiale.
  • Consommation alimentaire de fer chez les enfants de moins de 3 ans : i) Menu alimentaire riche en fer à base d'aliments locaux ; ii) Matériel de diffusion sur l'application de techniques ancestrales de conservation d'aliments riches en fer ; et iii) Instrument pour le séchage de produits à base de viande avec des matériaux locaux.
  • Renforcement des capacités techniques et méthodologiques pour la prévention et le contrôle de l'anémie: i) Atelier sur la méthodologie de l'éducation des adultes et l'andragogie ; ii) Atelier sur les centres de surveillance communautaire ; iii) Cours de standardisation du dosage de l'hémoglobine destinés au personnel de santé et au personnel du projet ; et iv) Formation en prévention de l'anémie et en supplémentation alimentaire en micronutriments destinée au personnel de santé, aux coordinateurs et aux chefs de file du projet.
  • Consolidation de l'espace de concertation interinstitutionnelle: i) Assemblée locale donnant priorité à la lutte contre l'anémie ; ii) Plan local pour la prévention et le contrôle de l'anémie ; iii) Tenue de réunions avec des dirigeants pour mettre en œuvre des activités visant à lutter contre l'anémie ; iv) Stage avec des acteurs d'autres districts pour diffuser l'expérience développée ; et v) Systématisation du projet.
BÉNÉFICIAIRES
Les bénéficiaires directs s'élèvent à 529 personnes, dont 202 hommes et 327 femmes. De leur côté, les bénéficiaires indirects s'élèvent à un total de 264 personnes, dont 255 femmes et seulement 9 hommes.