Lutte contre l'exclusion sociale et ses conséquences médico-psychosociales dans les villages de Lima, Pérou

Le projet de Samusocial a pour objectif de réduire l'exclusion sociale de la population des zones isolées de la périphérie de Lima et, plus concrètement, des zones du district de Santa Rosa.


CONTEXTE
Lima abrite plus de 10 millions d'habitants. L'exode rural entraîne la création d'établissements humains à la périphérie de la capitale, zones dans lesquelles la population vit en situation de grande exclusion sociale sans pouvoir accéder aux services médicaux et psychosociaux de base.

Cette exclusion se traduit par des risques sanitaires et sociaux entraînant un taux d'anémie élevé de 43,5 % chez les enfants de moins de 3 ans et une violence familiale importante (70 % des femmes sont victimes de violence conjugale).

PROJET
Le projet a pour objectif d'améliorer l'accès aux soins médico-psychosociaux et de réduire le taux d'anémie chez les enfants et les femmes enceintes en situation d'exclusion. Pour y parvenir, l'Association Samusocial détachera une unité mobile dirigée par des experts de la santé pour procéder à des visites quotidiennes à domicile. Le projet comprendra également la réalisation de campagnes de santé en coordination avec les centres médicaux de la zone ou des environs, avec le déplacement de professionnels vers les zones isolées ou difficiles d'accès. Pour finir, des activités de sensibilisation et de formation seront organisées pour prévenir les risques sanitaires et sociaux au sein de la communauté. Le projet se déroulera sur une période de 24 mois et s'articulera autour de trois volets principaux (traitement, prévention et formation).
 

  • Traitement: ce volet se focalise sur les soins dispensés à la population se trouvant dans une situation de risque sanitaire (maladie bénigne qui se complique, anémie, etc.) ou psychosocial (maltraitance, abus, problèmes juridiques, etc.).
  • Prévention: ce volet se focalise sur la sensibilisation de la population à la prévention du risque médical et/ou psychosocial.
  • Formation: ce volet consiste à renforcer les capacités de la population afin d'agir pour son propre épanouissement. Cette émancipation permet aux personnes formées d'assumer une responsabilité au sein de leur communauté.

Les activités seront menées en coordination avec les acteurs locaux afin de diffuser la méthodologie d'intervention, d'évaluer l'impact des activités et d'assurer l'efficacité du projet.

BÉNÉFICIAIRES
Les bénéficiaires directs s'élèvent à 1.591 personnes, dont 609 femmes adultes, 902 enfants et adolescents et 80 hommes adultes.

Les bénéficiaires indirects sont quant à eux composés de 3.750 personnes issues de toutes les communautés qui vivent dans les zones d'intervention du projet.