Expédition médicale au Sénégal ayant pour objectif de procéder à des examens de la vue comme la chirurgie oculaire à la population de Richard Toll. Fundació Barraquer. Sénégal

Au Sénégal, les maladies oculaires sont très fréquentes et diverses, l'origine d'une cécité irréversible, qui a des répercussions socio-économiques considérables.
Un grand nombre de nouvelles cataractes se déclare chaque année, en attente d'une intervention chirurgicale, la pathologie des cataractes représentant dès lors un problème aigu de santé publique.
Pour pallier cette situation, la Fundació Barraquer a effectué une mission ophtalmologique en 2015. Cette mission avait, entre autres, pour objectif d'établir le diagnostic de cataractes et de pratiquer l'intervention chirurgicale postérieure dans les cas extrêmes, dans la ville de Richard Toll, au nord du Sénégal.


RÉSUMÉ NARRATIF

La santé ophtalmologique se trouve en situation d'abandon, à grande échelle, en Afrique. Le Sénégal ne fait pas exception à la règle. À Richard Toll, ville qui se situe dans le nord du Sénégal et compte plus de 100 000 habitants, l'hôpital public est dépourvu de chirurgien ophtalmologue.

Pour des raisons climatiques, alimentaires et génétiques, associées à l'absence de ressources et aux conditions hygiéniques dans lesquelles la population vit, les pathologies oculaires présentent une forte prévalence dans la région.

De nombreuses pathologies légères non traitées évoluent en l'absence de traitement et finissent par dégénérer en pathologies graves qui affaiblissent la capacité visuelle des malades et entraînent la cécité.

Pour pallier la pénurie de ressources humaines dans la région et l'alourdissement de la maladie parmi les habitants, en raison des pathologies oculaires, la Fundació Barraquer a assuré une mission ophtalmologique à la fin du mois d'octobre 2015.

Fruit de cette mission, des centaines de personnes ont bénéficié d'un diagnostic ophtalmologique. En fonction de leurs nécessités, les personnes ont reçu des lunettes pour soigner leur pathologie oculaire tandis que d'autres ont subi une opération pour enrayer la cataracte. Enfin, un groupe plus réduit souffrant de ptérygions a été traité.

L'équipe de la Fundació Barraquer disposait de 3 chirurgiens ophtalmologues et de 2 infirmières. Toutes ces personnes jouissent d'une expérience dans des missions similaires, dans des pays en développement.